Eh non ! Il n’y a pas que des femmes dans le burlesque, les hommes, bien que moins représentés, sont également de la partie. On les appelle les Boylesques.

Pour le plus grand plaisir de ces dames, ils sont généralement athlétiques et affutés, le tout saupoudré d’un humour décapant et d’une sensualité exacerbée. Attendez, quoi? Le burlesque n’est-il pas censé célébrer tous les physiques? Je vous rassure, c’est bien le cas. Mais, en pied-de-nez ironique au diktat généralement imposé aux femmes, ce sont ici certains artistes boylesque qui semblent rentrer dans un même moule. Là encore, rien de contraint et forcé, juste un hasard des choses assez truculent.

Le boylesque et la relation à la virilité :

D’ailleurs, pour vous prouver que le burlesque n’aime pas les préjugés, si vous pensiez que les hommes ne sont pas gracieux, ni sensuels, les Boylesques vont vous détromper. En effet, là où les femmes ont choisi le burlesque pour célébrer leurs corps dans toute leur diversité, le combat des effeuilleurs se situe plus du côté de la virilité telle qu’elle est définie par notre société.

Le Boylesque, une facette encore jeune du Burlesque :

Les pionniers du genre sont apparus au début des années 90 aux États-Unis dans la lignée de la mouvance néo-burlesque. En effet, aux côté des femmes, quelques hommes, dont Tigger Ferguson, ont commencé à s’effeuiller de manière glamour. Cependant, encore aujourd’hui, et plus particulièrement en France, ils se font encore trop rares.

Paris a été, dans les années 20/30, avec Berlin et New York,  le berceau de l’apparition des premiers cabarets travestis. Cependant elle n’a pas su garder son avance en la matière. Les cabarets Parisiens restent traditionnels et timides face à la nudité masculine. Heureusement les tendances changent, les mentalités évoluent et petit à petit le boylesque fait son show.

27af46_63b4d26ffadf40e4b03f12a14c0c09c1.jpg_srz_682_469_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

La troupe du Boylesque T.O. aux couleurs du Canada

L’essor du Boylesque:

On trouve quelques troupes outre atlantique, comme les Boylesque T.O. de Toronto au Canada. Ils apportent leur caractère bien trempé au burlesque, loin des stripteaseurs et chippendales à la Magic Mike. Les français ne sont pas en reste avec Mitch Tornade  dans son style rétro-classique ou encore Soa de Muse et sa subtile androgynie.
Ils sont souvent à la fois metteur en scène, chorégraphe, comédien et danseur, à l’image de Colt Finger membre de la troupe du BCB. Il ne se produit pas seulement dans des spectacles vivants, mais propose aussi des cours et formations accessibles à tous.

Colt Finger, égérie boylesque du BCB

Colt Finger du BCB

Alors qu’est ce que vous attendez ? Il ne vous reste plus qu’à venir vérifier par vous même en venant les voir sur scène !